Did you know?

Biographie de Steve Jobs

  • Steve Jobs a cofondé Apple Computers à l’âge de 21 ans, vendant des ordinateurs à un prix accessible et convivial.
  • Alors qu’il était un leader notoirement dur, Jobs a toujours souligné l’importance du travail d’équipe.
  • Les produits innovants de Jobs ont changé la façon dont les gens, les entreprises et le monde fonctionnent.
  • Cet article est destiné aux entrepreneurs qui cherchent à s’inspirer de l’héritage de Steve Jobs pour démarrer ou développer leur entreprise.

Steve Jobs était un concepteur informatique, un cadre et un innovateur, ainsi qu’un modèle à suivre pour de nombreuses personnes dans leur vie professionnelle et personnelle. En tant que co-fondateur d’Apple Computers et ancien président de Pixar Animation Studios, il a révolutionné les industries de l’informatique et de l’animation, amassant une fortune de 10,2 milliards de dollars au moment de sa mort. Jobs est décédé à 56 ans le 5 octobre 2011 à Palo Alto, en Californie, après avoir lutté contre le cancer du pancréas pendant huit ans.

Les débuts de Steve Jobs

Né à San Francisco, Jobs a été adopté par une famille encourageante et aimante. Il a développé un intérêt pour les ordinateurs et l’ingénierie à un jeune âge, inspiré par le travail de machiniste de son père et son amour pour l’électronique. Ayant grandi au sud de Palo Alto, Jobs était brillant au-delà de toute comparaison – ses professeurs voulaient qu’il saute plusieurs classes et entre tôt au lycée, bien que ses parents aient refusé. Lorsqu’il est allé au lycée, Jobs a rencontré son futur partenaire commercial, Steve Wozniak, avec qui il s’est lié par leur amour commun pour l’électronique et les puces informatiques.

Le début d’Apple

Après avoir abandonné l’université au cours de son premier semestre, Jobs a exploré son côté spirituel lors d’un voyage en Inde. C’est grâce à cette illumination spirituelle que l’éthique de travail de Jobs et sa vision simpliste de la vie ont été développées. « C’est l’un de mes mantras – concentration et simplicité », a-t-il dit un jour. « Simple peut être plus difficile que complexe : vous devez travailler dur pour clarifier votre pensée afin de la rendre simple. Mais ça vaut le coup au final car une fois sur place, on peut déplacer des montagnes.

Jobs a commencé à déplacer des montagnes à 21 ans lorsque Wozniak et lui ont lancé Apple Computers dans le garage de la famille Jobs. Pour financer leur entreprise, Jobs a vendu son bus Volkswagen et Wozniak a vendu sa calculatrice scientifique. Cela s’est avéré être un bon investissement. Avant l’essor d’Apple, les ordinateurs étaient physiquement massifs, coûteux et inaccessibles au commun des mortels. Avec Jobs à la tête du marketing et Wozniak en charge du développement technique, Apple a vendu des machines conviviales plus petites et moins chères, à seulement 666,66 $ chacune. L’Apple II a eu plus de succès que le premier modèle et les ventes ont augmenté de 700 %. Lors de son premier jour en tant que société cotée en bourse en 1980, Apple Computer avait une valeur marchande estimée à 1,2 milliard de dollars.

Le saviez-vous? Les ordinateurs Apple-1 d’origine ont été vendus au prix de 666,66 $ pour deux raisons : parce que Jobs et Wozniak voulaient vendre l’ordinateur à une majoration d’un tiers par rapport au prix de gros de 500 $, et parce que Wozniak aimait répéter les chiffres.

Lire aussi  L'entrepreneur : Jordan Fliegel

Démission d’Apple et débuts de Pixar

Mais ce succès fut de courte durée, même avec les éloges pour le dernier design de Jobs, le Macintosh. IBM était la concurrence la plus rude d’Apple et a commencé à dépasser les ventes d’Apple. Après une brouille avec le PDG d’Apple, John Sculley, Jobs a démissionné en 1985 pour suivre ses propres intérêts. Il a lancé une nouvelle société de logiciels et de matériel, NeXT Inc., et il a investi dans une petite société d’animation, Pixar Animation Studios.

Pixar a connu le succès grâce à la ténacité de Jobs et à son style de gestion en constante évolution. Histoire de jouet, le premier grand succès de Pixar, a mis quatre ans à être réalisé alors que la société d’animation alors inconnue se débattait. Jobs a poussé ses progrès en encourageant et en poussant son équipe de manière critique et souvent abrasive. Alors que certains ont trouvé son style de gestion caustique, il a également gagné la loyauté de nombreux membres de l’équipe. « Vous avez besoin de bien plus qu’une vision – vous avez besoin d’entêtement, de ténacité, de conviction et de patience pour maintenir le cap », a déclaré Edwin Catmull, co-fondateur de Pixar, au New York Times. « Dans le cas de Steve, il pousse jusqu’au bout, pour essayer de faire le prochain grand pas en avant. »

Retour à Apple

Alors que Pixar a réussi, NeXT, essayant de vendre son propre système d’exploitation aux consommateurs américains, a échoué. Apple a acheté la société en 1997 et Jobs est revenu chez Apple en tant que PDG. Travaillant pour un salaire annuel de 1 $ par an (en plus des millions d’actions Apple qu’il possédait), Jobs a revitalisé Apple et, sous sa direction, l’entreprise a développé de nombreux appareils innovants, à savoir l’iPod, l’iPhone, l’iPad et iTunes. . Apple a révolutionné les communications mobiles, la musique et même la façon dont de nombreuses industries, y compris la vente au détail et la santé, menaient leurs activités commerciales quotidiennes. Il a fait preuve d’une intuition unique lors du développement de ces produits. Lorsqu’on lui a demandé quelles études de consommation et de marché avaient été effectuées sur l’iPad, Jobs aurait répondu : « Aucune. Ce n’est pas le travail des consommateurs de savoir ce qu’ils veulent », selon sa nécrologie du New York Times.

Jobs a utilisé ses expériences personnelles, telles que son enfance dans la région de San Francisco dans les années 60 et ses voyages dans le monde, pour façonner la façon dont il a conçu les produits qui ont fait d’Apple synonyme de succès. Il a critiqué les vies protégées qui caractérisent de nombreuses personnes dans l’industrie informatique. « [They] n’ont pas eu d’expériences très diverses », a-t-il déclaré à Wired. « Donc, ils n’ont pas assez de points pour se connecter, et ils se retrouvent avec des solutions très linéaires sans une large perspective sur le problème. Plus notre compréhension de l’expérience humaine sera large, meilleure sera la conception que nous aurons.

Le saviez-vous?Le saviez-vous? Les emplois ont pris en compte tous les aspects de l’expérience produit du consommateur, jusqu’à l’emballage. Il a créé une petite équipe de concepteurs d’emballages dédiés à affiner l’expérience de déballage.

Mort et héritage

En 2004, Apple a annoncé que Jobs souffrait d’une forme rare mais curable de cancer du pancréas. Ce contact avec la mort a aidé Jobs à concentrer son énergie sur le développement des produits Apple qui ont atteint une telle popularité dans les années 2000.

Lire aussi  Le juge Herjavec de "Shark Tank" sur Vivre le rêve américain

« Presque tout – toutes les attentes extérieures, toute fierté, toute peur de l’embarras ou de l’échec – ces choses s’effondrent face à la mort, ne laissant que ce qui est vraiment important », a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture de 2005 à Stanford.

Bien qu’il soit malade, c’est à cette époque qu’Apple lance certaines de ses créations les plus importantes (et les plus réussies). iTunes est devenu le deuxième plus grand détaillant de musique en Amérique, le MacBook Air a révolutionné l’informatique portable, et l’iPod et l’iPhone ont battu des records de ventes tout en modifiant la façon dont les utilisateurs consommaient du contenu et communiquaient entre eux.

Jobs a dit un jour: « Je veux mettre un ding dans l’univers. » Après avoir lancé la révolution de l’ordinateur personnel, lancé l’engouement pour les smartphones, changé l’ère de l’animation par ordinateur et rendu la technologie populaire et accessible, il a fait plus qu’un ding.

PointePointe: Apple propose aujourd’hui de nombreux autres produits et services, notamment le financement par carte de crédit, Apple Pay pour des paiements sécurisés et rapides, et même une gamme de bracelets de montre pour vous garder branché et élégant. Enquêtez sur les offres qui conviennent le mieux aux opérations de votre petite entreprise.

Le style de leadership innovant de Steve Jobs

Jobs a souligné l’importance du travail d’équipe pour ses employés. Bien qu’il ait pris la décision finale sur la conception des produits, il savait que les bonnes personnes sont le plus grand atout d’une entreprise. « C’est comme ça que je vois les affaires », a-t-il déclaré dans un 2003 60 minutes interview. « Les grandes choses dans les affaires ne sont jamais faites par une seule personne ; ils sont effectués par une équipe de personnes. [Read our tips on improving the hiring process.]

En même temps, Jobs savait qu’il devait être le meilleur leader possible pour ses équipes. Selon le mantra et l’éthique de travail de Jobs, l’innovation est ce qui distingue un leader d’un suiveur. Grâce aux attentes de haute qualité de Jobs, presque tous les produits qu’il a fabriqués ont été un énorme succès auprès des consommateurs et des entreprises.

Clé à emporterClé à emporter : Connaître votre type de leadership et vos forces peut avoir un impact profond sur le succès de votre entreprise.

L’influence de Steve Jobs

Steve Jobs est encore reconnu aujourd’hui pour avoir eu des impacts positifs dans un certain nombre de domaines :

A aidé l’environnement

L’innovation de Jobs a conduit à la création de produits qui sauvent les arbres et aident l’environnement. Dans les situations où quelqu’un utiliserait généralement du papier, comme dans une présentation ou une lecture de script, la technologie sur des appareils comme l’iPad l’a remplacé. L’iPhone et l’iPad – des produits révolutionnaires qui ont inauguré une nouvelle génération de technologies mobiles intelligentes – garantissent que le « sans papier » est de plus en plus le statu quo. [Learn how to create a paperless office for your business.]

Technologie révolutionnaire

Bien que l’iPhone n’ait pas été le premier smartphone, il a propulsé la révolution mobile vers l’avant et a donné plus de liberté aux individus dans leur vie professionnelle et personnelle. Avec un iPhone, les professionnels pouvaient répondre aux appels, répondre aux e-mails, participer à des webinaires et bien plus encore depuis leur appareil cellulaire – en plus d’avoir un accès immédiat à la musique, aux films et aux messages qui répondent à leurs goûts, besoins et passions personnels. [These are the tech trends we’re seeing in 2022.]

Lire aussi  Fille de la ville natale devenue diva des cupcakes

Créé un monde plus rapide

Le monde d’aujourd’hui est plus instantané que jamais, grâce aux avancées de Jobs. Ses innovations garantissent une productivité florissante, comme la possibilité de prendre un rendez-vous ou une réservation à partir de votre téléphone mobile et d’utiliser votre iPad comme système de point de vente (POS). Grâce à la technologie de Jobs, les entreprises et les clients ont des interactions beaucoup plus fluides et rapides. [Don’t miss our picks for the best POS systems.]

Citations de Steve Jobs

L’approche de Jobs en matière d’innovation et d’affaires offre aux entrepreneurs une inspiration indépendante de l’industrie plus d’une décennie après sa mort. Beaucoup de ses citations restent inspirantes aujourd’hui :

  • « Être l’homme le plus riche du cimetière m’importe peu. … Aller au lit le soir en disant que nous avons fait quelque chose de merveilleux – c’est ce qui compte pour moi.
  • « Parfois lorsque vous innovez, vous faites des erreurs. Il est préférable de les admettre rapidement et de continuer à améliorer vos autres innovations. »
  • « Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne vous laissez pas piéger par le dogme – qui consiste à vivre avec les résultats de la pensée des autres. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres noyer votre propre voix intérieure. Et le plus important, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.
  • « La technologie n’est rien. Ce qui est important, c’est que vous ayez confiance dans les gens, qu’ils soient fondamentalement bons et intelligents, et si vous leur donnez des outils, ils feront des choses merveilleuses avec eux.
  • « Je suis convaincu qu’environ la moitié de ce qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est la pure persévérance. »
  • « Se souvenir que vous allez mourir est le meilleur moyen que je connaisse pour éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n’y a aucune raison de ne pas suivre votre cœur.
  • « Je suis aussi fier de beaucoup de choses que nous n’avons pas faites que de celles que nous avons faites. L’innovation, c’est dire non à mille choses.
  • « Soyez un gage de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où l’excellence est attendue.

Elaine J. Hom, Brittney Morgan et Jeanette Mulvey ont contribué à la rédaction et à la recherche de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.